• Sylvain Freulon

Inde: Une véritable claque de découverte!


L'Inde s'offre à moi à travers le hublot de l'avion. D'un paysage tropical, j'observe un paysage sec et aride, puis je survole New Delhi et je vois des bâtiments à perte de vue !

À la sortie de l'avion, je me dirige vers la douane qui tamponne mon passeport ! À cet instant je suis excitée de mettre le pied dehors.

Une fois à l'extérieur le dépaysement fut déjà total ! Les gens, que ce soit par l'attitude, la tenue vestimentaire et le langage. En à peine 20 secondes, je me fais accoster par un chauffeur de taxi, grand avec une grosse barbe et un turban bleu, il me demande ou je souhaite aller. Je lui réponds que mon hôtel se trouve dans la rue Main Bazar dans le quartier de Paharganj et ce dernier me vend le déplacement à 20€ ! Bref, je me rétracte et préfère chercher une autre solution.

Au loin j'aperçois le métro, je me décide donc à y aller ainsi ! Je passe un contrôle de police avec détecteur de métaux. Et m'engage dans des souterrains qui étonnement sont plus propres qu'à Paris !

En à peine 15 minutes j'arrive à proximité de mon quartier ! Et pour cela je dois traverser la gare centrale.

En peu de temps je me fais accoster par un homme d'apparence lambda, qui me demandent...

Lui- " Bonjour mon ami ! Ou vas-tu ? "

Moi- " Je vais à mon hôtel à Main Bazar !"

Lui- " Ok, tu as ton autorisation " Tout en balançant la tête de gauche à droite !?

Moi- " Quelle autorisation ? "

Lui- " Ooooh tu n'as pas d’autorisations ! Car il t'en faut une ! Dans ce quartier il y'a une épidémie de Dengue et de fièvre jaune et il y'a beaucoup de criminalités ! "

Tout en balançant encore la tête de gauche à droite ?!?

Je vois derrière lui plusieurs chauffeurs de Tuktuks qui font des messes basses en me regardant et je comprends d'emblée qu'il me raconte des salades pour me balader dans d'autres hôtels ou des offices de tourisme pour me vendre des tours etc...

Je lui réponds que je vais très bien me débrouiller tout seul ! Je traverse la gare où se trouve de très nombreux Tuktuks Drivers et vendeurs de bibelots en tous genres, j'ai entendu plein de vendeurs et personnes en tout genres me dire "Hello, my friend, where you go ?" "Souvenirs sir" "hey sir, Gigy Gigy Boom Boom?" (je vous fais pas dessin!) Ainsi que les mendiants qui demandent de l'argent à tous les coins de rues.

D'ailleurs de ce côté-là, la misère m'explose au visage. De tous mes voyages je n'en en avais jamais vu autant et beaucoup sont dans un état très misérable !

Depuis ma mauvaise expérience à Yangon, je suis maintenant un peu plus sévère pour ce qui est d'être sympathique avec les vendeurs et j'évite toutes les personnes qui commencent leurs phrases par "Hello my friend" en répondant sèchement "I'm not your friend!"

J'arrive à Main Bazaar et la rue qui est certes très touristique est malgré tout à l'image de ce que je me faisais de l'Inde, température chaude, des grandes et petites rues bruyantes, colorées, diversifiées, surpeuplées, les enfants qui courent et joues en plein soleil, la saleté, une circulation chaotique et des animaux partout ! Mais un dépaysement qui fait du bien et qui se savourent !

J'arrive à mon hôtel et je converse avec le réceptionniste qui a un fort accent anglais que je mets du temps à cerner ! Il me montre ma chambre qui cette-fois ci n'est pas un dortoir !

Je pose mes sacs, et me repose le temps d’une sieste, je regarde les murs blancs et je constate qu’il y a des empreintes de pas noirs sur le plafond ! Ce n’est même pas du plaquo, bref… j’imaginais aussi l’Inde avec des anecdotes drôles et insolites. Et ce n’est pas fini !

Je me décide à m’aventurer dehors !

Et les scènes de rues sont abondantes !

Je suis lassé également de tous ces Hello my friend qui abondent autour de moi et que j’essaye d’ignorer !

Pour ce qui est de la nourriture, je me méfie de tout et privilégie les endroits peuplés par les locaux. Et je vais essayer d’éviter de manger de la viande dans ce pays dans la mesure du possible ! Et pourtant… Il faut savoir que normalement la religion hindouiste ne permet pas la nourriture d’origine animale, il y’a des exceptions, sauf pour le bœuf qui est totalement interdit ! De ce fait, un très grand nombre de restaurants en Inde sont végétariens.

L'inde ayant été un pays colonisé par les Britanniques et qui est célébré pour son temps des Maharajas. De ce fait de très nombreux forts ont été construits pendant ces deux périodes de l’histoire Indienne.

Le premier que j’ai pu voir fut le Fort rouge de Delhi, construit en 1636 et qui est devenu le symbole de l’indépendance acquise le 15 aout 1947.

Je ne l’ai pris que de l’extérieur pour ma part car j’ai jugé l’entrée trop cher.

Et ce que j’ai apprécié en Inde, c’est l’aisance qu’on à vivre Hindous et Musulmans ensemble !

Je suis allé visiter la mosquée de Jama Masjid construite en 1650 qui est la plus grande de toute l’Inde située dans le quartier Pakistanais de New-Delhi !

J’ai également eu l’impression d’être au moyen-orient en me baladant dans le quartier pakistanais. Ce fut pour moi une deuxième forme de dépaysement dans la même journée !

La pollution aussi, fait malheureusement partie du quotidien des habitants de Delhi et d’ailleurs, celle-ci commence déjà à me prendre la gorge ! Delhi fait partie depuis plusieurs années du triste palmarès des villes les plus pollués au monde !

Et sa forte densité de population n'arrange pas les choses!

J’ai croisé sur ma route de nombreux garages et j’ai constaté que les Indiens roulaient principalement en moto à boîte manuelle…

Il me vint soudain l’envie de réaliser mon voyage à moto…

Et c’est ainsi au fil de mes recherches pour de bonnes affaires que je rencontre un Indien qui proposent de le rejoindre dans sa Famille à Khajurâho pour visiter la ville de création du célèbre Kâma-Sûtra et également pour tester sa moto !

Je prends donc le lendemain avec cette personne le train de nuit pour Khajurâho. J’en ai profité pour réaliser quelques prises de vues dans ce lieu de vies abondantes.

Un point particulier avec l’Inde ce sont les regards, les regards sont parfois déroutants.

Je reste à attendre sur le quai et je m’aperçois qu’au moins une dizaine de personnes m’observent avec de gros yeux et fixement, je les regarde aussi et aucune réaction, je leur fais donc un signe de tête toujours aucune réaction. Je me sens un peu perturbée. Et ne trouve pas de réponse à ce comportement. Juste une personne m’a répondu en faisant un signe de tête à l’Indienne, tout en penchant la tête de gauche à droite. Je fut d’avantage perturbé par cette réponse imprécise.

J’embarque dans le train, le chef de gare sonne le départ et pousse les chiens qui dorment sur les rails et c’est parti !

La suite pour très bientôt !!!

N’hésitez pas à me suivre sur ma page Facebook et mon Instagram

SYLVAIN FREULON PHOTOGRAPHY FACEBOOK

SYLVAIN FREULON PHOTOGRAPHY INSTAGRAM

#voyage #inde #photo #reportage #travel #asie #city #newdelhi #delhi

0 vue