• Sylvain Freulon

Népal: De Chame (2710m) à Upper Pisang (3250m)


Tous les matins le ciel est dégagé et me permet d’admirer l’horizon dans la mesure du possible.

L’hôtel que je viens de quitter était située quelques centaines de mètres avant l’entrée du village.

Je longe donc la rue principale et observe les magnifiques maisons de bois et de pierres.

Ce j’apprécie depuis que j’ai commencé le trek ce sont les gens qui affichent une sérénité que nous n’avons pas (ou peux) en Europe, comme si le fait de vivre dans ce milieu naturel, loin de toutes soi-disant civilisations, ici il y a peu de technologie et bien que en tant que bloggeur, je n’ai jamais vraiment aimé les réseaux sociaux et la technologie, je réalise ma dépendance à ce genre de choses !

Le fait que la connexion déconne m’apaise, mais me stresse, tout simplement car mes proches me savent seul dans les montagnes et s’imaginent le pire si je ne donne pas de nouvelles. Hormis cette désagréable sensation de faire peur à ceux que j’aime, je me sens totalement libres !

Sur la route je prends le temps de ne rien faire, de ne penser à rien, d’observer et écouter la nature, je me sens vivant !!!

Beaucoup me disent que ce doit être dur de faire ce genre de trek tout seul car personne pour nous soutenir. Le fait est que se retrouver seul avec soi-même dans ce genre de circonstance fait du bien finalement. Et enfin je ressens un tant soit peu cette sensation qu’on dû avoir les grands explorateurs de l’époque, la saveur du temps du voyage, pour arriver d’un point A à un point B, se débrouiller pour trouver un abri avant le coucher de soleil, accompagné de doutes et de motivation, se retrouver face à soi-même, et chercher les capacités mentales et physiques au fond de soi pour pouvoir continuer à repousser ses limites en pleine nature ou cette dernière dicte ses lois et ou la société ne représente rien !

Ce simple fait de progresser au milieu de cette immensité naturelle provoque une sensation de liberté sans nom !!! Et tout simplement oublier notre confort et notre mode de vie en société qui n’est que selon moi, une illusion !!!

Je continue ma route vers Pisang et sur le chemin, un caillou se tape l’incruste dans ma chaussure, je prends le temps de me déchausser et de retirer l’intrus, quand soudain j’entends une respiration juste derrière moi… je me retourne brusquement et constate que ce n’est qu’une vache apparemment très curieuse.

Je continue ma route et franchis des passages qui sont pour le moins stressants…

Ce qui est beau avec le trek des Annapurna, c’est que je marche pendant des heures et qu’au tournant d’un virage, le paysage change drastiquement ! Devant se dresse ce dont les trekkeurs ont surnommé « Le mur » Game of throne n’a rien inventé !

Ce paysage est surement un des plus fabuleux qu’il m’a été donné de voir de tout le trek.

Je suis presque ému d’avoir réussi à venir jusqu’ici en solo et d’admirer cela et ce n’est pas fini, loin de là !

Peu après avoir dépassé le mur et traversé une forêt entre quelques gouttes d’eau qui laissent présager une grosse averse, j’arrive au village de Dhikurphokari. Un village qui a été bâti récemment sur un plateau non loin du mur.  Je me mets à l’abri, le temps de l’averse et déguste encore un thé Masala.

La pluie étant terminée, je continue ma route vers Pisang, plus que 3,3 klm sur les 11 klm déjà parcouru depuis Chame.

Me voici maintenant au milieu d’une immense vallée encerclée par les montagnes.

16h de marche et le soleil commence à tomber, mais heureusement Pisang, où plutôt Upper-pisang est à deux pas !

Pisang est un village divisé en deux, il y’a le Lower-Pisang en bas de la vallée et le Upper-Pisang 100m plus haut à flanc de falaise.

 Lower pisang en contrebas, sur cette photo ci-dessous.

En pénétrant dans ce petit village, je vois de nombreux hôtels fermés ou en chantier (basse saison), je trouve donc un petit hôtel en chantier mais disponible selon son propriétaire qui me laisse une chambre, certes rudimentaire, car pas du tout isolé mais offrant une vue imprenable sur les montagnes.

Je termine donc ma journée dans leur pièce de vie qui est un salon entouré par une baie vitrée simple vitrage qui laisse pénétrer les 10° mais me laisse admirer un coucher de soleil magique à 3250m d'altittude !!!

A suivre…

N’hésitez pas à suivre le reste de mes actualités sur ma page Facebook et Instagram

SYLVAIN FREULON PHOTOGRAPHY FACEBOOK

SYLVAIN FREULON PHOTOGRAPHY INSTAGRAM

#voyage #reportage #photo #pic #pictures #trek #nepal #asie

9 vues