• Sylvain Freulon

Luang Prabang: Une explosion de beauté


Welcome to Laos!

Me voici au Laos ! Enfin, si je n’avais pas été malade dernièrement à Luang Prabang j’aurais surement déjà publié un article sur le sujet. Malheureusement et heureusement les imprévus font partis de la vie d’un voyageur comme à l’instant ou je vous écris et que je me vois contraint de garder de côté deux jours de voyage uniquement pour me déplacer d’un point à un autre, bref…

13 Février : La larme à l’œil je quitte le Vietnam depuis l’aéroport de Saigon pour une destination montagneuse mais néanmoins tropical, le Laos (le pays du millions d’éléphant) ! Un des territoires les plus pauvres d’Asie du sud (sans compter la Birmanie) le Laos est longé par le célèbre fleuve Mékong et qui passe sur les quais de la ville ou je souhaite atterrir.

A mon arrivée à l’aéroport de Luang Prabang, procédure oblige, il faut faire la demande de visa à la douane, un formulaire doit être rempli avec une photo d’identité à fournir. Comme tout le monde, je suis le troupeau de voyageurs sans trop savoir ou aller, je vois toute les personnes au guichet dollars à la main et une fois mon tour, on me demande 35Dollars pour 1 mois. Après cela on tamponne mon passeport et je passe devant ce qui ressemble à un portique de sécurité avec un tapis pour les bagages qui ne fonctionnent pas et personne pour contrôler à cette unique sortie…Tant pis je passe !

Et me voici enfin au Laos.

Il est temps de faire changer mes Dongs par la monnaie locale, des Kips. Il est facile de convertir les Kips en € car 10 000 Kips=1€. Le plus gros billet à une valeur de 100 000 Kips=10€, facile… !

Et d’emblée le négoce commence, les tuktuks me réclame 50 000Kips pour le centre, n’étant pas d’humeur à négocier et ne connaissant pas encore le cout de la vie j’accepte de payer ce prix.

Ainsi s’ensuit plusieurs KLM vers le centre de Luang Prabang, les 35° s’oublient vite avec la vitesse du Tuktuk et sur la route, je constate que la ville est encerclée par une ceinture montagneuse et que la ville est installée sur une grande plaine. Malgré la présence de montagnes, les palmiers sont pléthores ici ! Nous arrivons au centre et je constate le très fort aspect colonial de la ville qu’arborent absolument chaque bâtiment. Une fois arrivée à Mon dortoir que j’ai réservée sur internet pour 80 000 Kips, je laisse mes bagages et ne tarde pas à explorer la ville. Sa rue principale est jonchée de bar à touristes et de restaurant à l’ambiance pour la plupart très relax, impossible non plus de ne pas passer à côté des temples bouddhistes présent un peu partout dans la ville, il y’en aurait 33 précisément.

Et surtout les quais de Luang Prabang sont magiques longé par le Mékong qui est ici sous sa forme la plus général et non pas divisé par des milliers de bras de rivières se répandant dans le Delta du sud Vietnam. A Prendre en compte que la vue sur le fleuve est parfaite pour admirer le coucher de soleil.

Une fois le soleil ayant tiré sa révérence pour la lune, tous les soir la rue principal ferme son passage au motos et voitures pour faire son marché qui est surtout un lieu de shopping pour touristes mais n’est néanmoins pas inintéressant.

D’autant plus que dans les ruelles adjacentes au marché se trouvent de nombreux buffet ou est préparé toute sortent de met.

Dans la rue des bars et des restaurants se sont installée des marchands de jus et de crêpes, pour ma part j’ai dégusté un jus de mangue papaye incomparable à des jus en bouteilles. Les fruits sont présentés dans les gobelets avant d’être mixé.

La Beer Lao est délicieuse et réputée pour son bon gout!

Ainsi se termine cette première courte journée à Luang Prabang.

Le lendemain je décide de me lever pour faire l’ascension du mont Phousi situé juste derrière la rue des bars et encerclé à son pied par un temple bouddhiste, j’ai pris soin d’enfiler un pantalon, des chaussures et un t-shirt à manche longue par respect pour les moines qui réclame cette tenue…A mon arrivée en haut du mont l’aurore laisse s’évacuer des bouffées de brumes un peu partout aux alentours mais le soleil peine à percer la grisaille matinale et contrairement à l’après midi il règne une certaine fraicheur.

Après cela je décide de louer une motobike pour 90 000Kips direction Kuang Si Waterfalls. Situé à 1H de route de Luang Prabang, mais je réalise que rouler ici n’est pas simple à cause de ses nombreux sens uniques mais contrairement au Vietnam, les Laotiens ne roulent pas vite et surtout ne klaxonnent quasiment pas ! Après comme beaucoup de pays Asiatique il y’a quand même du travail en matière de sécurité routière quand même, comme le port du casque obligatoire que même la police ne porte pas !

Pendant la route la fraicheur me glace les os, je ne m’attendais pas à avoir aussi froid. Je pris le temps de m’arrêter dans un temple magnifique ou je perçu cette statue qui symbolise un monument Birmans !

Plus loin je m’autorise un café chaud dans un petit village de campagne a cause du froid.

Froid qui ne m’empêchera pas de continuer, sur ma route je croise aussi une coccinele totalement laissé à l'abandon.

J'arrive à bon port. L’entrée des Waterfalls n’est pas gratuite un guichet indique l’entrer à 20 000Kips, une fois à l’intérieur une réserve d’ours y est mis en valeur.

Cette réserve a été créée par l’association FREE THE BEARS qu’avec mon anglais de voyageur je prononçais FREE THE BEERS…ben oui je sais… cette assosc a pour but de libérer les ours exploiter illégalement par des braconniers pour leurs Biles qui sont détenus, maltraiter et tuer et tous cela dans des conditions affreuses.

Après cela, les cascades se font entendre…et les touristes aussi, déjà très nombreux !

Bien que touristique, le parc offre de nombreuse voies de trekking peu empruntée que je m’empresse donc de de prendre afin d’admirer la flore locale et de tomber nez à nez avec le bijou des cascades, je fus également très surpris par la transparence et ce bleu turquoise dans l’eau, après cela je recommence une ascension de plusieurs mètre pour arriver au-dessus des cascade et ainsi admirer la vue en compagnie de la chaleur étouffante qui venait de faire son retour brutal et qui n’aura pas joué en ma faveur car le grand distrait que je suis à changer de chemin sans comprendre que j’étais sorti du parc par une route dérobé et s’est retrouvé à prendre une route de plusieurs klm sans casquette. J’ai marché au point de me choper une belle insolation ! Qui m’aura provoqué différent symptôme, fièvres, douleurs au articulation…ect.

La route fut rapide après avoir retrouvé ma motobike et direction le dortoir ou j’ai comaté pendant 3 jours et drogué au médicaments.

Une fois sur pied je décide de quitter Luang Prabang que je n’avais pas visité entièrement mais mon visa de 1 mois ne m’autorise pas à m’éterniser autant.

C’est donc sur un dernier coucher de soleil, que je quitte Luang Prabang en vue d’explorer le nord !

N’HESITEZ PAS A ME SUIVRE SUR MA PAGE FACEBOOK

#voyage #laos #recit #asie #photographe #temple #tradition

28 vues