• Sylvain Freulon

En territoire Bahnar (Kon Tum)


La province de Kon Tum, située sur les hauts plateaux du centre Vietnam une destination qui m'aura agréablement surpris pour sa quiètude et simplicité de coeur de ses habitants.

Dans ce paysage de plaines et de montagnes vertes se trouvent 6 ethnies différentes, Banhar, Jarai, Brau, Gei Trieng, Ro Mam et Xo Trang L'économie de la province est principalement agraire pour une superficie de 9934km²

Enfants de l'ethnie Banhar.

Mon arrivée à 3h du matin à Kon Tum ne joue pas en ma faveur à la descente du bus je négocie encore avec un taxi-motobike qui cherche à me faire croire que ma destination est loin "10 klm, far, far" me dit-il, heureusement internet est là pour lui prouver le contraire, ainsi je négocie aisément une course pour 30 000Dongs pour me rendre à ma Homestay!

Sur la route je me dis qu'il va falloir être prévoyant à l'avenir car le froid me traverse tout le corp!

Malgré mon arrivée précoce à 3h30, les propriétaires souhaitent me faire cadeau de cette courte nuit.

A mon réveil je profite de la fraicheur qui commence à se dissiper et prend le petit déjeuner avec les propriétaires d'une grande hospitalité et ne parlant pas le moindre mot d'anglais mais une vraie sympathie loin d'être commerciale s'installe. Peut après je decide de louer une Motobike, la meilleure motobike que peut me proposer le proprio est une Honda Sirius semi-automatique, ont me précise que l'embrayage est mort et qu'il va falloir y'aller au forcing (super!) Le frein est une pédale que l'on actionne avec le pied droit et les vitesses se passent au pied gauche et on rétrograde avec le talon, ça parait simple comme ça!

Mais une fois sur la route les accoups sont violent à chaque passage et si je n'accelère pas, même au point mort, je cale!

Hormis ces complications je commence à m'y habituer je visite donc la petite ville de Kon Tum qui est très similaire au autres villes de province du Vietnam, malgre cette uniformité Kon Tum à conservé des traces de ses traditions et de son histoire,

Comme l'église de Kon Tum qui bien que je ne soit pas religieux me fascine pour sa construction du temps des colonies achevée en 1918 et mélangeant un style d'architecture Romans et basées sur une structure en pilotis du styles des habitations de l'ethnie Banhar (ethnie principale autour de Kon Tum)

Tout comme une autre église croisée dans un village voisin

Après cela je reprend ma bien aimé motobike qui fait des siennes ne veut pas démmarer après 10 minutes d'inssistance, je conduis à l'extérieur de Kon Tum de villages en villages, beaucoup d'enfants qui sortent de l'école m'obeservent d'un air surpris, méfiant ou amusé et les nombreux "HELLO!" commence à s'enttendre de tous les cotés.

Sur ma route je croise de nombreux travailleurs coupants et ramassant la canne à sucre et fière de prendre la pose

Toutes ces plantes sécher seront à termes des balais.

La région est également connue pour ses maisons ethniques traditionnels (Nhà rông) ce qui fut autrefois de simples habitations sont devenues à nôtres époque des maisons communautaire pour chaques villages, impossible de les louper (similaires aux mairies de chez nous)

la plupart servent à rassembler les villages en vue de fête traditionnels.

Le principal matériaux utilisé pour la charpente est du bambou,

Non loin de la Nhà rông de Kon Tum se trouve le café à la fois atelier d'art et sculptures "tranh gạo làng hồ".

Intrigués par leurs principale activité qui est de coller du riz grillé à différente intensité sur un dessin réalisé par eux même!

Le soir je décide de manger un plat de riz et pensant voir devant moi un plat de viande, ce ne fut pas le cas et me voici donc en face de reconstition de viande à l'aide substitut végetal et de tofu

Le lendemain je prend la route grace à ma chère et capricieuse motobike pour 1H30 route à travers les montagnes en direction de Mang Den, petit village habritant la minorité des Banhar

L'arrivée d'étranger dans ce village ne passe pas innaperçue...

Tel un western j'enttend le sifflement du vent dans mes oreilles et pas un chat à l'horizon du moins pour l'instant, peu à peu des voix se font entendre, les enfants observent aux coins d'un murs et les premiers hello et premières rencontres commencent à surgir, après une heure de visite le moment du départ se fait sentir par l'arrivée de la nuit... ce fut plus difficile que prévu

C'est ainsi que se termine mon séjour, je reprend la route du retour pour ma homestay cette intervale me laisse le d'admirer le coucher de soleil, Pour ensuite apprécier la route de nuit au clair de lune dans les montagnes de Kon Tum

Page Facebook

#montagne #motobike #asia #photographe #travel #landscape #asie #portrait #vietnam #blog #voyage #histoire #road #photo #reportage #campagne #solo #village #ethnie #banhar #child #enfant #tradition

0 vue