• Sylvain Freulon

Le weekend d'un provincial à Paris!


Aaaaah Paris! La dernière fois que j'ai vu la belle ville lumières ce n'était pas pour le temps d'une visite mais le temps d'un aperçu depuis le train m’emmenant à la gare de l'aéroport de Roissy pour un aller simple vers le Vietnam.

Enfin! J'ai pris le temps, le temps d'un weekend, le temps d'une visite brève mais satisfaisante.

L'amoureux de la campagne que je suis, a décidé de constater si oui ou non les clichés sur Paris et les Parisiens seraient véridiques.

Les clichés principaux sont, les Parisiens seraient froids et distants, peu aimables voire désagréables et stressés, la ville serait sale, le métro compliqué et dangereux bref beaucoup de points négatifs à analyser ainsi qu'une difficulté à cerner les points positifs... mais ça c'était avant!

Coucher de soleil sur la pyramide du Louvre (Sylvain Freulon)

Lieux de départ la gare d'Angers! Non pas pour prendre le train mais un covoiturage,

J'eus le plaisir de monter à bord d'une voiture dont les chauffeurs étaient un petit couple fort sympathique en compagnie de deux autres voyageurs, un français et une Backpackeuse (voyageur en sac a dos) allemande en tour d’Europe ne parlant pas le Français et portant sur elle des traits de fatigue.

Une fois à bord c'est déjà un avant gout de voyage. 1 an après mon retour de l'Asie du Sud, les sensations perdues entre cet intervalle qui est l’excitation de la découverte, resurgissent; ce n'est pourtant pas un voyage à 10 000 km de chez moi tout seul sur du long terme mais juste un weekend à Paris!!!

Ce simple trajet en voiture de 4 heures me fit réaliser à quel point je suis un inculte concernant mon propre pays, tout ce temps perdu à faire du surplace, hormis la Bretagne et une partie de la Normandie... Il reste tant à découvrir!

Le couple bavarde en parlant de tout et de rien et apprend à faire connaissance, le Français joue sur son téléphone et l'Allemande pionce.

Pendant ce temps-là, tel un gamin émerveillé, j’aperçois la tour Eiffel au loin alors que nous circulons sur le périph direction Bercy, mon covoiturage me déposa devant le ministère des Finances. ma première parole concernant ce bâtiment fut "Toute ma vie j'ai vu ce bâtiment aux infos! et là je le vois pour de vrai!" c'était une forme d'amusement pour moi d'exprimer ce que je ressentais...

Une fois mes bagages récupérés et après avoir fait mes adieux à mes compagnons de ce court voyage. Viens pour moi les chose sérieuse le METRO!!!!!

Heureusement j'ai tout prévu notre époque technologique est censée facilité nos déplacements je me suis dit Google Maps est mon ami aujourd’hui, mais pas mon téléphone,

L’erreur d'avoir laissé l'appareil photo allumé par mégarde durant le trajet et déchargeant toutes mes batteries.

C'est Parti pour se diriger à l'ancienne!

Première descente des marches ( sans tapis rouge :p ) "Porte de Bercy" direction la Gare du Nord 10ème arrondissement où j'ai réservé un lit dans un dortoir.

Etant de nature distraite, et stressé à l'instant même de la lecture de la carte du Métro, je me sentis obligé de demander ma route, (Dans ces moments-là, je me demande bien comment j'ai pu voyager seul en Asie du Sud!)

Je choisis la personne la plus proche de moi. Le long des rails j’aperçois une jeune femme qui attendait son train en regardant dans le vide. je me dirige vers elle et lui demande le plus poliment possible "Bonjour, excusez moi! je peux vous demander un renseignement" et soudain d'un geste assuré elle sort son téléphone et se met à regarder ce qui semble être Facebook.

J'insiste sans excès de paroles et de ton, "je ne suis pas Parisien et suis complètement perdu! Vous sauriez me dire où me diriger, je dois rejoindre la gare du nord!" Aucune réaction! Déçu et hagard de cette rencontre digne du troisième type, je monte dans une rame de métro sans trop chercher à comprendre ou je vais réellement, sur le coup de la frustration je suis moins stressé et finis par demander ma route à un homme âgé assis sur un banc le long des rails, je m'adresse à lui de la même façon et il me répond "Je vais moi aussi vers la gare du nord, suis-moi! Tu verras c'est très simple" il m'explique donc comment me déplacer en métro de station en station!

Reconnaissant envers cette personne mais également un peu gêner de devoir reconnaître mon stress inutile quand j'ai constaté à quel point se déplacer dans Paris est finalement d'une facilité qui me fut déconcertante sur l'instant!

Après avoir remercié cette personne de son aide me voici à l’extérieur de la gare et se dressent devant moi l'image que je me faisais de Paris, ses grands bâtiments ornés de nombreuses moulures ainsi que leurs toits de zinc et d'ardoise, représenté de si nombreuse fois par des peintres ont permis la réalisation de nombreuses scènes de cinéma et qui ont faits les joies de beaucoup de photographes.

Un bâtiment voisin à la cathédrale Notre-Dame, très représentatif de l'ensemble de l'architecture Parisienne SYLVAIN FREULON©

Après cette contemplation de quelques secondes je dois me diriger vers mon dortoir, situé non loin de la gare afin de me libérer de mes bagages.

Une fois arrivée a la réception du St Christopher Inn "Bonjour, j'ai réservé une nuit à 20€ dans un dortoir de 8 personnes" d'un air surpris elle me regarde et me répond "i'm sorry, I don't speak French, you can speak English please?" Heureusement que l'allemande du covoiturage parlait Anglais cela m'a permit quelque révisions. Et a bien écouter autour de moi je n'entend pas une personne parler Français. Je vois surtout beaucoup de Backpackers (Voyageur à sac a dos), ça me rappelle l'Asie du Sud, véritable carrefour du monde ou se rassemble dans des lieux similaire à mon dortoir ce qu'on pourrait appeler une communauté de Backpackers s'échangeant ainsi tous les bons plans "voyages".

Requinquer par cette ambiance que j'apprécie! Je prends mon appareil photo quitte le dortoir pour être au contact de la rue. Ne sachant pas trop où aller surtout le temps d'un weekend, je me dis que je vais devoir me contenter des lieux touristiques.

Une bonne partie de ma visite fut entamer en ayant rencontré et parlé avec certains Parisiens croisés sur ma route tous très agréable pour la plupart et toujours prompt à me donner de bons tuyaux autour de café et bières fraîche. Mes clichés sur les Parisiens furent quasiment dissout!

Ma première étape fut le Louvre, dont j'avais imaginé le résultat final de la photo présentée en tête d'article. et ne souhaitant pas visiter l'intérieur du musée les nombreuses statues a l’extérieur et l'architecture du musée me font prendre le temps d'admirer leurs détails malgré une foule de touristes énorme!

la statue de Louis XIV SYLVAIN FREULON©

Le couché de soleil au zénith de la pyramide SYLVAIN FREULON©

Le coucher de soleil en cette soirée de juillet fût une aubaine, les nuages magnifié par le ciel dont les teintes bleu et orange sont accentué au fil de ma marche des jardins du Louvres jusqu’au long de la Seine.

Coucher de soleil sur la Seine SYLVAIN FREULON©

Le bleu petit à petit tire sa révérence pour un ciel embrasé!

Le soleil couchant sur le grand palais SYLVAIN FREULON©

Après cela le Soleil lui aussi tiré sa révérence pour laisser place à la Lune.

La tour brille de mille feux ce soir-là, où plutôt de millions de petites ampoules.

Une fois arrivée au 18ème, la tour joue la carte du charme envers les visiteurs en laissant apparaître en partie ses formes métalliques dans les rues du quartier.

Sylvain Freulon©

Pour ma part, rentrer dans la tour est décourageant une file d'attente interminable.

Souhaitant admirer les illuminations de la tour vers 23h je me dirige de l'autre côté de la Seine pour me placer au Trocadero.

Ce sera la dernière image de cette soirée...

Sylvain Freulon©

Sylvain Freulon©

Après une bonne nuit et grasse matinée, je laisse mes bagages en réception le temps de pouvoir bouger dans Paris avant mon train de retour.

Je reprends le métro pour la cathédrale Notre-Dame. Une fois arrivé sur place la cathédrale perd de son intérêt au vu de la foule je sentis une impression de malaise et cette impression est typique du touriste, de se dire que Paris est nul car trop de monde, trop cher ect... De ce pas je reprends mes habitudes de voyageurs et cherche a m'éloigner des touristes en oubliant la cathédrale et pars marcher dans les rues adjacentes. Ma route m'emmène au bords de Seine me permettant ainsi d'admirer sereinement la cathédrale de loin et ses environs.

Sylvain Freulon©

Sylvain Freulon©

Je reprends le métro pour aller à Montmartre et plus précisément la grosse destination touristique, la Basilique du sacré cœurs de Montmartre. Encore une fois le lieux est magnifique mais difficile d'être enthousiaste et de ne pas penser comme un touriste une fois sur place...

Sylvain Freulon©

Sylvain Freulon©

J'abandonne la basilique tout comme la cathédrale pour admirer les rues de Montmartre qui sont certes, touristiques mais plus attrayante à mon gout que la "best place" je prend plaisir a marcher dans les rues pavés a écouter les conversations qui laissent paraître un caractère très décontracté et décalé des personnes vivant à Montmartre les tags perdu dans plusieurs petites ruelles sont aussi attrayant de par leurs originalités.

Sylvain Freulon©

Sylvain Freulon©

Sylvain Freulon©

Ce petit et très rapide voyage à Paris se termine à Montmartre. Il est temps pour moi de plier bagages afin de me rendre à Montparnasse.

Il est 20h....

Une fois dans le train je sentis que mon manque de voyage était requinquer... Je prend place une fois à l'intérieur de la voiture et me lance dans la lecture d'un bouquin...

Tout en admirant le coucher de soleil par la fenêtre je médite sur ma lecture, une certaine forme de sérénité s'installe...

Pendant ce temps là, le constat d'un weekend à Paris ne me permis pas de déterminer si les clichés sont vrai ou faux. Pourquoi? Un minimum d'ouverture d'esprit devrait surtout nous permettre de comprendre que Parisien, Marseillais, Lillois, Toulousain et d'autres... Ont surtout leurs identités correspondant à leurs villes, je n'ai rencontré qu'une seule personne indifférente à ma situation dans le métro, hormis cela les Parisiens rencontré auront été courtoient et accueillants.

Conclusion oublier les jugements de ceux qui engendre des soi-disante vérités ou que vous alliez ! Des cons et des personnes accueillante c'est pas un cliché, on en compte 7 milliards...

Laissez vous porter par le hasard et une humeur optimiste et les bonnes surprises viendront à votre rencontre tel sera ma conclusion sur les clichés qui résulte uniquement d'un manque d'ouverture d'esprit et qui se répande comme une traînée de poudre par une poignée de personnes qui flirt avec une certaine forme d'ignorance .

J'oublie Paris et me laisse porter jusqu'à mon point de retour avec la motivation galvanisé par des envie de futurs départs!

Vous pouvez retrouver l'intégralité de l'album en cliquant sur le lien ci-dessous!!!!

https://www.sylvainfreulon.com/paris

#recit #paris #voyage

0 vue