• Sylvain Freulon

Le Cambodge, un pays chargé d'histoire!


Le Cambodge... Un pays dont l’accueil, la gentillesse et malgré l'histoire dur de ce pays, le peuple cambodgien fait preuve d'une force de caractère impressionnante qui restera gravé dans ma mémoire!

Une famille Cambodgienne en route pour la pèche au abords du lac Tonlé Sap (Sylvain Freulon ©) Un pays qui m’aura impressionné sur bien des aspects à commencer par les nombreux temples à travers tous le pays, impossible de ne pas en croiser sur sa route ou de ne pas entendre parler des plus connus "Angkor Wat" qui figure sur le drapeau cambodgien et montre la présence de l'historique et influent Empire Khmer qui régnait au-delà des frontières actuelles.

Le temple d'Angkor, le lieux touristique le plus connu du Cambodge (Sylvain Freulon ©)

Au fil de son histoire l'Empire Khmer a connu un long déclin jusqu’à l'arrivée des colons Français en 1863,

Un des nombreux temples au alentours de Angkor, celui de Ta Prohm qui se distingue des autres grâce a sa végétation insolite qui englouti les structures (Sylvain Freulon©) dont l'architecture est actuellement la seule chose qui reste de notre passage.

Rue de Phnom Penh ou l'on peut constater l'architecture coloniale Française. (Sylvain Freulon©) Les Cambodgiens subissent ensuite la Seconde Guerre mondiale entre Français et les Japonais. Leur indépendance fut déclarer en 1953 et ils connaissent une période de stabilité qui fut perturbée suite au passage des troupes communistes Viêt-Minh sur le territoire cambodgien durant la guerre du Vietnam et les terrible bombardements aveugle des Américains qui décimèrent en majorité la population Cambodgienne. Après cette période ce fut le black-out total dans le monde concernant l'actualité car en 1975 Les communistes Khmers Rouges commettent un coup d'état sous le commandement du dictateur Pol-Pot et prennent le pouvoir, s'ensuit une politique génocidaire, évacuation des villes, déportation, famine, persécution raciale et religieuse et mise en place de centre de torture dont le plus connu est celui Tuol sleng (Prison S-21).

Un des bâtiments de la prison S21 qui fut autrefois une école aujourd’hui reconvertie en musée en mémoire du génocide (Sylvain Freulon©

Le tableau noir des élèves devint le planning des tortionnaires de la prison. les murs de briques à droite sont les cellules où bons nombres de prisonniers on subit des tortures atroces! (Sylvain Freulon©) Ce génocide est estimé à près 1,5 millions de morts! Cela prit fin lors de la libération de Phnomh Phen par l'armée Vietnamienne qui découvrit l'ampleur de ce régime et le dévoila au monde entier... Mais le malheur continua pour certains Cambodgiens qui furent amputés ou tués suite à l'explosion de bombe américaine ou de mine antipersonnel durant la guerre civile. Le pays a le triste palmarès du plus grand nombre d'engin explosif sur son sol. Aujourd’hui encore, il est possible de se voir confrontée à l'explosion d'une mine, malgré les vastes opérations de déminage dans tout le Cambodge.

Quelques tristes vestiges des nombreuses guerres qu'ont connus le pays exposé dans un petit musée de Siem

reap (Sylvain Freulon©)

Un des avertissements que l'on peut rencontrer en sortant des sentiers battus (Sylvain Freulon©) Un Cambodgien parlant un français très hachuré mais compréhensible m'a raconté sa vie il avait 78 ans, donc né en 1939, il devint orphelin suite au mitraillage d'un avion japonais (Seconde Guerre Mondiale) alors qu'il travaillait avec son père et sa mère dans des rizières et a survécu en se cachant sous la boue. En grandissant il se mariât et fit trois enfants mais malheureusement tous furent tués dans les bombardements américains pendant la guerre du Vietnam. Après cela et non sans effort il réussit à se reconstruire et rencontre une femme dont il était fiancé, le mariage fut annulé suite à la prise de pouvoir des Khmers... Ils on été séparés et ne se sont jamais retrouvé. Aujourd’hui, il est remarié, a trois enfants avec lesquels ils gèrent dans une toute petite ville au nord du Cambodge un petit hôtel auquel j'étais de passage, il m'a confié son histoire autour d'un repas avec sa famille. Pour plus de la moitié de sa vie il n'aura connu que la guerre et le malheur; une destinée qu'on eut de très nombreux Cambodgiens. Mais malgré tout cela et tout comme pour les Vietnamiens, c'est un peuple fort et optimiste. Aujourd’hui, il reste encore du travail mais le pays se développe très vite en partie grâce au tourisme. Et comme pendant mon voyage au Vietnam j'ai été ravi de constater que ce peuple ne sombre pas dans la morosité malgré les épreuves. Ils sont presque tous d'une gentillesse, d'un accueil et générosité sans failles. J'ai rencontré des Cambodgiens qui m'on offert avec un plaisir naturel, leurs invitations chez eux, leurs repas et m'ont fait partager et découvrir leurs modes de vie, leurs cultures.

Ce neveu prie avec son oncle bouddhiste en lui offrent repas. (Sylvain Freulon©)

Cette famille cambodgienne tenait vraiment à me témoigner leurs hospitalités (Sylvain Freulon©)

Un père transporteur en Motorbike fière de prendre la pose avec son fils (Sylvain Freulon©)

Une mère et sa fille travaillant dans des rizicultures (Sylvain Freulon©)

Il y'a également de nombreux lieux à visiter...

Le contraste modernisme et tradition est parfois saisissant à Phnom Penh (Sylvain Freulon©)

les temples d'Angkor Wat et ceux des alentours à Siem Reap qui témoigne d'une grande civilisation d'autrefois (Sylvain Freulon©)

les impressionnantes et rude jungles du Ratanakiri (Sylvain Freulon©)

l'immense Lac Tonlé Sap et ses villages flottant à proximité (Sylvain Freulon ©)

la ville de Battambang proche de la Thaïlande (Sylvain Freulon©)

Les plages et îles paradisiaque du sud... (Sylvain Freulon©)

Mon coup de cœur fut la ville de Kampong Chnnang proche du Tonlé Sap pour son village flottant et pour des moments inoubliables passé la bas. (Sylvain Freulon©)

Conclusion le Cambodge est certes marqué par son Histoire. Mais son peuple ne peut que vous laisser un très bon souvenir. Et vous pourrez revenir avec quelques moments uniques qui ne pourront que rester gravés dans vos mémoires.

À noter également la belle initiative d'une association cambodgienne dont j'ai fait la rencontre lors de mon passage à Kampot, chargé d'informer les populations sur les différents travaux à mettre en pratique en matière d'environnement et surtout de replanter les mangroves entièrement détruites par les bombardements américains ayant détruits tout un écosystème dont la population locale profitait des bienfaits, favorisant ainsi la prolifération des poissons, la fertilisation des terres environnantes et participe à l'économie en encouragent les pécheurs à revenir travailler dans ces zones autrefois totalement neutre!

(Sylvain Freulon©)

Sur cette photo

c'est le résultat du

travail de l’association

et ce membre tient dans

ses mains des pousses

de mangroves

(Sylvain Freulon©)

Plusieurs nationalités ont déjà participé à la replantation (Sylvain Freulon©)

Une des plantations les plus récentes très proche de la mer (Sylvain Freulon©)

Vous pouvez retrouvez l'intégralité de l'album en cliquant sur le lien ci dessous

https://www.sylvainfreulon.com/cambodge

#cambodge #histoire #reportage #voyage